Observation de Sempervivum dans les Cévennes Bassurels (48) – Vallée Borgne - 23 mai 2010

Eric Barbier

Il s'agit de S. tectorum var. arvernense (Lecoq & Lamotte) Zonneveld , un taxon de statut incertain caractéristique du Massif Central.

On est là en limite de climat méditérranéen, avec une pluviométrie forte et irrégulière et des températures hivernales plutôt froides. Le socle cristallin et métamorphisé (Schistes des Cévennes) donne des sols acides, et les reliefs sont très accentués avec souvent de fortes pentes

Ici l'eau abonde mais est très rapidement drainée, permettant l'existence de biotopes très favorables à de nombreuses Crassulaceae.

 

1. A la sortie du village de Bassurels

 

Groupes de plantes observées à la sortie Est du village, en situation naturelle (sur rocher). (Altitude 660 m)
Je trouve surprenante la variabilité d'aspect à quelques décimètres de distance !

S. tectorum arvernense à gauche, les sources du Gardon à droite
 

Un des nombreux ruisseaux des environs (gauche), le village de Bassurels à droite

 

2. Château de Poujol

 

Une autre localisation à environ 250 m de la précédente au Château de Poujol dans une murette de pierre, en situation ensoleillée.
 

Groupe observé près du château de Poujol, dans un muret de pierre. (Altitude 700 m)

 
 

 
 

3. Château de l'Hom

 

Toujours sur la commune de Bassurels : Chateau de l'Hom, en situation de sous bois. Les rosettes
sont nettement plus grandes que les précédentes. Elles poussent sur un rocher
naturel à proximité du batiment en ruine en photo.

 



Groupe observé au château de l'Hom en situation naturelle (rocher) mais à proximité d'habitations. (Altitude 720 m).

La plus grande taille de ces plantes peut laisser supposer une hybridation avec des plantes de l'espèce tectorum fréquemment plantée aux abords des lieus de vie (protection contre la foudre). 

Page précédente : Cantal 2006  Page suivante : Drôme provençale