Drôme provençale

La Drôme Provençale est une région où peu de Sempervivum ont été répertorié. Quelques stations de la Joubarbe du calcaire sont connues, nottament sur les sommets peu élevés des Baronnies.
Le site Sempervivophilia n'indique même qu'une seule station connue pour cette espèce, mais plus au nord à Bourdeaux. L'identité de cette joubarbe reste cependant encore à confirmer.
Lors de mes randonnées, j'ai eu l'occasion d'observer cette espèce à trois reprises. En voici quelques photos.

 

Col de Sanguinet

Le col de Sanguinet se trouve au-dessus de Poët-en-Percip à 1062 mètres, sur la montagne de Loube.

 
La montagne de Loube vue de la station où se trouvent les Sempervivum

Il est très facilement accessible par le chemin menant au Gite du Lièvre. Ensuite, on se rend jusqu'au Col de Sanguinet.

 

 
Les plantes au pied des buis sont beaucoup plus vertes car elles sont à l'ombre et pourtant, il s'agit bien de S. calcareum et non de S. tectorum !

Montagne de Tunes

Cette petite montagne de 1263 mètres se trouve également au-dessus de Poët-en-Percip. On peut y accéder par Le Col de Sanguinet en longeant la montagne de Louge sur son versant nord . L'effort pour monter à partir de ce col est assez important pendant quelques centaines de mètres car la pente rocailleuse est très raide mais ensuite la ballade sous une forêt de hêtres est magnifique.
On peut y monter également directement via Poët-en-Percip, le kilométrage sera moins long mais l'ascension difficile.L'itinéraire Poët-en-Percip => Col de Sanguinet => Montagne de Loube, versant nord => Col de Tunes => Montagne de Tunes => Poët en Percip est à recommander car le paysage est splendide et on peut y observer deux stations de S. calcareum.
 
Les joubarbes se trouvent à +/- 1240 mètres, en montant le sentier vers la Montagne de Tunes, à partir du Col de Tunes, juste à quelques centimètres du chemin. Il s'agit d'une population de quelques dizaines d'individus, très colorés. J'ai rarement pu observer d'aussi beaux exemplaires de cette espèce.


On peut apercevoir en arrière plan le Mont Ventoux, montagne omniprésente lorsque l'on fait des randonnées en montagne dans la région. Les Sempervivum calcareum se trouvent à l'avant plan.

 

 

Col d'Oure

On accède au Col d'Oure à 812 mètres d'altitude, via le Col d'Eye, près de Buis les Baronnies. Le chemin est large et s'élève lentement en longeant le versant nord de la montagne de Montlaud. La promenade prend à peu près 45 minutes. Les joubarbes se trouve dans la caillasse, directement au Col d'Oure. Elles sont, au départ, difficilement visibles car cachées par du thym en fleur mais si l'on contourne les quelques pierres qui les abritent et que l'on descend de quelques mètres, on s'aperçoit qu'elles sont présentent en plusieurs milliers d'exemplaires !


Paysages au Col d'Oure


La Montagne de Montlaud au départ du Col d'Oure

 

 

Col de la Posterle

Voici donc une nouvelle station de S. calcareum que j'ai découverte le 16 avril 2014 sur la Montagne de la Baume Noire au dessus de la commune de Beauvoisin près de Buis-les-Baronnies au col de la Posterle (895 m)


La montagne de la Baume Noire (1034 m). Le col de la Posterle se trouve directement à gauche de la partie centrale, le col de Milmandre à droite.

On y accède en faisant une magnifique randonnée de 2h45 autour de la montagne de la Baume Noire en passant par trois cols. Sur la commune de Beauvoisin, allez en direction de La Bastie, passez les quelques habitations et se garer au carrefour constitué de la route et d'un chemin se dirigeant vers la montagne (balisage jaune).On suit le balisage jaune jusqu'au col de la Posterle. C'est là la seule difficulté de la promenade, la pente devient peu à peu de plus en plus raide et il faut franchir quelques obstacles rocheux dans les derniers mètres.

Peu avant le col, lorsque le sentier se dirige vers la gauche avant de revenir à droite vers le sommet, on peut observer une petite colonie de S. calcareum lègèrement à droite du sentier (d'ailleurs, on s'y perd à ce moment car le sentier est peu visible).

Altitude 886 mètres. Données GPS:


Le biotope, à 886 mètres, juste en dessous du Col de la Posterle, à quelque mètres du sentier.
On y trouve principalement des buis (Buxus)  et des pins nanifiés.


Beaucoup de plantes sont en stress hydrique malgré la saison (pas de pluie depuis un mois) et ne disposent de presque pas de substrat.
Présence de nombreuses hampes florales de l'année dernière. les groupes de plantes stressées fleurissent beaucoup plus facilement que les plantes bien nourries et à l'ombre.


Vue du Col de la Posterle vers le sud. En arrière plan, la montagne de Bluye et le Mont ventoux enneigé, face nord.


Vue du Col de la Posterle vers l'ouest


Vue du Col de la Posterle vers le nord-est

Après l'observation des joubarbes, on contourne la Montagne de Baume noire par l'arrière en se dirigeant vers le Col du Linceuil, puis on revient vers l'est par le col de Milmandre. Ensuite retour à La Bastie en descendant la montagne par un large sentier carrossable servant aux parapentistes puis au lacet suivant prendre le sentier qui file tout droit vers le basvers le bas.